Les associations hôtelières francophones interpellent les Autorités

jeudi 17 octobre 2019

Réuni à Lausanne les 6 et 7 octobre 2019, le Forum des associations hôtelières francophones a travaillé à résoudre la problématique de la position dominante des plateformes numériques, ainsi qu’à l’élaboration d’un programme international d’actions pour l’emploi autour du thème « Attirer – Former – Fidéliser ».

La 2e édition du Forum des associations hôtelières francophones s’est tenue à l’Ecole hôtelière de Lausanne en présence des délégations de France, de Belgique, du Luxembourg, du Québec et de Suisse. Elles ont échangé sur l’état de leurs relations avec les plateformes numériques et constatent que les Autorités de la concurrence tardent à rendre leurs jugements. Elles leur rappellent que la position dominante de certaines plateformes de réservation en ligne étouffe la liberté d’entreprendre des hôteliers.

Alors que l’Union Européenne a légiféré pour une plus grande transparence du commerce en ligne, de son côté la communauté internationale revoit de fond en comble l’imposition de l’économie numérique. Le Forum estime urgent que les Autorités nationales de la concurrence prennent leur part de responsabilité, en interdisant ou en confirmant l’interdiction des clauses tarifaires imposées unilatéralement aux hôteliers, par les plateformes de réservation en ligne. Le Forum déplore leur manque de dialogue à l’égard des hôteliers, alors que ces derniers sont leurs premiers partenaires, sans lesquels elles n’existeraient pas.

Concernant la situation commune de pénurie de personnel qualifié, les délégations ont décidé de construire ensemble un plan international d’actions autour du thème « Attirer – Former – Fidéliser ». Ce programme inclut des mesures visant à promouvoir l’image du secteur et des actions pour favoriser l’échange de personnel dans l’espace francophone.

Elles estiment que les employeurs doivent opérer un véritable changement culturel, afin de mieux prendre en compte les attentes des collaborateurs dans l’organisation du travail. Des conditions plus attrayantes, telle que la flexibilité des heures de travail, la polyvalence des rôles dans l’exploitation, l’introduction d’avantages sociaux contribueraient à l’attractivité de la branche et à la fidélisation du personnel.

De plus, dispenser des formations mieux adaptées aux évolutions du marché et tirer profit des opportunités du numérique, renforceraient la productivité des établissements. En conséquence, les délégations attendent des autorités politiques, des conditions-cadres plus attractives en matière d’assurance sociale, de flexibilité du droit du travail et d’aides pour l’insertion de nouvelles forces de travail dans le secteur.

Afin d’augmenter l’impact du Forum, les délégations ont souhaité élargir le cercle de ses membres à d’autres associations hôtelières francophones.

Le Forum se réunira au Québec à l’automne 2020.

A propos de :
Le Forum des associations francophones s’est constitué en octobre 2018. Il a pour but de partager les expériences, de développer les liens culturels et d’utiliser les forces conjointes des membres pour des actions renforcées au niveau international. Il est formé des associations suivantes : UMIH et GNC pour la France, Ho.re.ca-Bruxelles et Horeca-Wallonie pour la Belgique, Horesca pour le Luxembourg, l’Association des hôteliers du Québec et hotelleriesuisse.



ACTUALITÉS...

NOS PARTENAIRES
BUTAGAZ    Linkijob    Laboratoire TRANSAL   
avertissement / finistere / chambre / Vannes / permis d'exploitation / hotel / redaction des contrats de Travail / convention collective
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à votre activité.               Fermer X